Mensonge d’un média

Quand tout est (trop ?) bien organisé, il y a besoin d'une ouverture. Ici on parle de tout, mais pas de n'importe quoi, vous êtes prévenus.
Avatar de l’utilisateur
Cucurbitacé
Tyrannosaurus Rex
Messages : 3168
Inscription : 22 juil. 2012, 05:27

Mensonge d’un média

Message par Cucurbitacé » 27 févr. 2018, 11:17

Par hasard, je suis tombé sur une capsule qui s’appelle Désintox dans l’émission 28 minutes sur la chaîne germano-française Arte.
Ce qui m’a surpris, c’est que les journalistes mentaient, en faisant ce que l’on appelle, en rhétorique et en linguistique, un mensonge de référence.

Il faut attentivement écouter ce qui est dit, tant par les journalistes que la personne sur qui la critique porte, le cheminot :
https://www.youtube.com/watch?v=g8PNwIgNDHg

Les journalistes disent qu’il n’y a aucune étude comparative sur les professions pour savoir quel salarié vit plus longtemps ou non. Ce qui est vrai.

Or, le problème, c’est que le cheminot ne dit pas que c’est le fait d’être cheminot qui lui fait perdre 10 ans d’espérance de vie, pas une fois il ne le dit ; Ce sont les journalistes qui le disent. Lui dit que ce sont ses conditions de travail posées sur les horaires décalés, la nuit, les week-ends, les 3x8 qui lui font perdre 10 ans d’espérance de vie.

Et là, toutes les études faites par des épidémiologues, dans tous les pays occidentaux, ont apporté la preuve que le travail de nuit accélère le décès des personnes. Il provoque même le cancer.

Cela vient du fait que les humains sont des animaux diurnes et que dès que le soleil se couche le cerveau produit une hormone pour ordonner au corps de dormir. Lutter contre cela n’est pas sans effets secondaires.

Selon une étude britannique et française publiée dans la revue : The British Medical Journal (BMJ) ; le cerveau vieilli plus vite pour les personnes travaillant la nuit ou en horaire décalé.
http://oem.bmj.com/content/early/2014/1 ... _ahead_tab


En France, l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles confirme les risques sur la santé du travail de nuit.
http://www.inrs.fr/media?refINRS=ED%205023


Une étude sur des infirmières, aux USA, faite de 1988 à 2014, par des chercheurs de Harvard, parue dans : American Journal of Preventive Medicine, confirme que le travail de nuit est un facteur de décès précoce.
http://www.ajpmonline.org/article/S0749 ... 0/fulltext


Toujours en France, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail avec l’institut de cancérologie Gustave Roussy indique que le risque de cancer augmente pour les travailleurs de nuit à cause des conséquences physiologiques.
https://www.anses.fr/fr/system/files/BV ... -Atlan.pdf


S’y ajoute un rapport de 2016 : Évaluation des risques sanitaires liés au travail de nuit.
https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2011SA0088Ra.pdf


Le service de la statistique du Ministère de la Santé français (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques), en parle dans un rapport paru en 2015 : L’état de santé de la population en France
http://drees.solidarites-sante.gouv.fr/ ... 032015.pdf


Et le truc s’appelle : Désintox !
Il ne s’agit pas de prendre la défense du cheminot ou du statut de ces travailleurs, mais de relever, la pratique des journalistes.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité